INTRODUCTION

3.4.07

Le Vietnam n’est plus francophone

C'est vous qui le dites.
Dans l'éditon du 31/02/2007 du quotidien il y avait un avis très personnel :

Le Vietnam n’est plus francophone

Dans votre édition du 15 mars, vous publiez un article métropolitain intitulé « Plus de 200 millions de francophones dans le Monde ». Il serait grand temps qu’on arrête de bourrer le crâne des gens en leur faisant croire que le Vietnam est un pays francophone. Il l’était peut-être avant Diên Biên Phu mais c’est bien fini. Je suis bien placée pour en juger puisque chaque année je vais passer quelques semaines dans ma famille à Saigon. La meilleure preuve, c’est que dans les services publics comme les bureaux de poste, les ports, les gares, les aéroports ou les banques, les indications ne sont données qu’en vietnamien et en anglais. Dans les services privés, comme les hôtels et les restaurants, les indications sont données en premier en vietnamien, en deuxième en anglais, en troisième en japonais et en quatrième, quelquefois, en français. Vos lecteurs doivent savoir que le Vietnam est très divers et attractif pour le tourisme, mais qu’ils ne s’attendent pas à trouver beaucoup de monde parlant français.
Simone Daumont (Nouméa)


J'attends vos commentaires^^

3 commentaires:

kca a dit…

mais qu’ils ne s’attendent pas à trouver beaucoup de monde parlant français.

Si, si, dans les cimetieres, il y a pas de mal de francophones...

Disons que la francophonie est un club qui rapporte pas gros, mais qui rapporte quand meme.

Anonyme a dit…

Au Viêt Nam ne parlent le francais que les gens qui ont encore le courage de faire des etudes supérieures de francais dans un pays dont le premier investisseur est le Japon et qui vient d'entrer à l'OMC sous l'impulsion des américains. Sachant que la langue du business est l'anglais ... Alors certes le plus gros centre culturel étranger de Hanoi est francais, proche du "quartier des affaires" et face à l'opera Garnier mais cela reste une volonté d'influence de notre part dans un pays qui a eu un moment son destin mêlé à celui de notre nation.

Frank a dit…

Quand je pense que une de mes cousines de hcmv a appris le français dans un pays anglophone (australie)mais a tout oublié par manque de pratique ;)