INTRODUCTION

30.4.07

Des représentations en conflit et une réflexion tragi-comique que sur le malentendu culturel : les immigrants javanais et vietnamiens dans quelques ex

Après avoir trouvé sur un site, une information à publier sur mon blog vintage, voila que je trouve une autre chose interressante sur ce même site :

Il s’agira d’étudier dans quelques œuvres littéraires calédoniennes comment les représentations stéréotypées des immigrants vietnamiens et javanais, arrivés au XIXe siècle comme travailleurs sous contrat, sont activées et déconstruites par les auteurs issus de cette immigration : en effet, retrouver sa culture et dire son histoire par devoir de mémoire engage l’écrivain dans des injonctions qui peuvent sembler contradictoires quant à la « vérité », puisqu’il doit défendre sa communauté contre les éléments négatifs des stéréotypes pour mieux déployer un contre stéréotype positif ; en revanche, l’écrivain majeur Jean Mariotti produit une nouvelle intense, cruelle et pourtant d’un comique amer qui met en scène le malentendu culturel et la douleur de l’innocence perdue. Il place au centre de ce court texte une représentation réaliste des rapports d’exploitation
économique, des rapports de domination, de l’avidité des employés de la mine, mais ce cadre est exploité à des fins symboliques mettant en jeu le désir.
L’absence d’intercompréhension entre un jeune homme au service des colons et les travailleurs javanais tend à désigner la solitude radicale de l’être humain.
Dominique Jouve
jouve@univ-nc.nc
Professeure de lettres
Université de la Nouvelle-Calédonie


Source : reseau-asie.com

1 commentaire:

kca a dit…

Vous vous ennuyez franchement pas sur votre caillou.